Découvrir la Norvège par la mer // album photos

iles lofoten

C’est un voyage qui date maintenant de quelques années mais que j’ai toujours eu en tête de partager. Et à dire vrai l’émotion est encore présente lorsque j’y repense. La première fois que j’ai découvert la Norvège, c’était pendant une semaine passée sur le MS Richard With, l’un des bateaux de la célèbre compagnie Hurtigruten. Une croisière de dix jours menant de Bergen à Trondheim, bien au-delà du Cercle Polaire Arctique. Je ne suis pourtant pas en manque de neige (^^), mais voici un petit retour en photos sur cette croisière. Instants choisis…

Les fiords. C’est l’image de la Norvège. Ces bras de mer qui s’engouffrent dans les hautes terres créant une véritable dentelle côtière, notre navire s’y aventure sans problème. Même dans l’étroit Trollfjord dans les îles Lofoten. J’en avais vu des tas de photos, mais rien qui me préparait au vertige qui s’empare de moi lorsque, à la proue du navire, je lève les yeux sur les colosses de pierre qui m’entourent. Je suis petite.

 

La moindre bande de terre est investie par l’Homme. Des maisons colorées ponctuent alors le rivage. Elle me semblent prises au piège entre la mer et la montagne.

Nous approchons du Cercle Polaire. Réveillée à 4 heures du matin par la lumière du jour, je jette un œil par le hublot. C’est le choc. Nous frôlons des montagnes abruptes, déchiquetées, semblables à nos Alpes. Le ciel est sombre, la mer est noire. Autour de moi, pas un bruit, rien qui bouge. Juste ces montagnes qui défilent. Je flotte dans un paysage sublime et apocalyptique.

Approcher les îles Lofoten par la mer est incroyable. De loin, c’est les nuages que je remarque tout d’abord. Bas, épais, denses alors qu’ailleurs le ciel est bleu. Emprisonnés par les montagnes ! Puis les îles émergent de cet amas de coton. C’est magique !

Nous sommes en avril mais l’hiver joue les prolongations. La neige est encore là, sur les sommets d’abord. Puis, à mesure que l’on progresse, le manteau blanc et délicat prend le dessus sur les géants de pierre. Tout est paisible.

Plus de vraie nuit au Nord en avril. Mais il ne fait pas non plus vraiment jour pendant 24h. C’est un entre-deux irréel. La lumière est indescriptible.

Pour finir, je ne résiste pas… Une intense émotion s’empare de moi lorsque nous arrivons au Cap Nord. Je suis au Nord du Nord ! Entre l’Arctique et moi, il n’y a que de l’eau. L’Europe est derrière !


AVANT DE VOUS QUITTER…
  • Le plus du voyage par la mer, c’est de voir des lieux et des paysages qui seraient inaccessibles par la route ; le moins, ne pas pouvoir s’arrêter quand on veut (parfois frustrant !)… mais l’un dans l’autre, cela reste une expérience incroyable !
  • Une petite croisière ? C’est par !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *